EXPOSITION DE CHRISTIAN MALON « 2 pieds, 4 sabots »

aff-cm

AA1-bache_HD

 

 

 

 

sceno-2014C

Diplômé de l’Institut National Agronomique (Dijon), Christian Malon a mené deux carrières de front : celle de professeur d’éducation culturelle en Lycées Agricoles et celle de photographe du monde rural. Il a construit son premier sujet photographique en comparant les univers paysans auvergnat et normand (1967). En partie autobiographique, ce reportage retrace l’itinéraire d’un petit-fils d’agriculteurs partagé dès son plus jeune âge entre deux régions rurales.

« J’ai vécu ces trente dernières années de ruptures du monde agricole avec le sentiment d’abord confus que nous vivions la fin d’un monde ! Les aller-et-retour biannuels entre Auvergne et Normandie m’ont d’abord montré un écart croissant entre les développements agricoles de ces deux régions. La Normandie agricole, compte tenu de son climat plus favorable… se développait plus rapidement que l’Auvergne […] Mon désir était alors de conserver la mémoire de ces gens, de leurs modes de vie […] mes photographies je l’espère, au-delà du devoir de mémoire indispensable, peuvent contribuer par leur simplicité et je l’espère par leur vérité, à nous interroger sur notre avenir à travers ces regards de paysans, leurs liens avec les animaux et la nature ; en gardant l’émotion. »

Dès lors, Christian Malon tente de fixer le temps qui passe sur la pellicule argentique avec une émotion doublée d’une intention documentaire. Depuis 47 ans, les procédés photographiques ont évolué. Ainsi armé de ses deux appareils, l’un argentique, l’autre numérique, ce photographe en campagne ne cesse de témoigner de son amour du monde rural. Il a publié ou contribué à la publication de nombreux ouvrages ouvrant le monde agricole à l’analyse de l’historien, du sociologue, du géographe.

Cette œuvre de référence a pris place dans de nombreuses collections publiques, dont celle de l’écomusée du Perche, mais c’est naturellement au Conservatoire de l’agriculture à Chartres que la majeure partie de ce fonds photographique prendra place (7000 négatifs, 1700 tirages argentiques, 2000 diapositives). Au-delà de la consécration d’un travail, la richesse de cette iconographie documentaire est à souligner, elle a déjà occupé un demi-siècle de la vie d’un homme qui ne se résout pas à poser son objectif.

COUV-CMCATALOGUE

L’enquête, objet de ce catalogue (voir), a fait circuler Christian Malon dans l’espace bas-normand et à ses frontières. Si sa carrière a débuté dans un état d’esprit de course contre la disparition, cette série numérique en couleur permet d’observer une campagne différente, celle des mobilités sociales, celle qui vient s’afficher en ville avec de nouvelles valeurs. L’habillage particulier donné aux tirages dans l’exposition et repris dans ce catalogue a été confié à Nicolas Verrier, graphiste-scénographe. Preuve de son ouverture d’esprit, Christian Malon a accepté ce regard imposant un autre rythme à ses clichés. Sa devise pourrait être la photographie en partage pour le présent et le futur. Son cheminement conduit à le penser.

Texte  rédigé par Évelyne Wander,
Directrice du Musée des arts et traditions populaires du Perche

Interventions :
création graphique des supports de communication :

affiche, flyer, carton d’invitation, catalogue
et scénographie de l’exposition

Next Post

Previous Post

© 2017 GRAPHISTE Nicolas Verrier 02 33 83 92 86

Theme by Anders Norén